Mandats politiques

L’agriculture prend une place très spéciale dans les stratégies gouvernementales . L’agriculture produit des denrées qui devraient être commercialisées, comme n’importe quel bien ou service, dans un marché libre, à un prix fixé par le jeu de l’offre et de la demande. D’autre part, la nourriture représente la base de vie de chacun d’entre nous et aucun état moderne ne peut se permettre d’avoir une part importante de sa population qui ne peut atteindre un niveau nutritionnel suffisant, pour des raisons économiques. Pour assurer l’alimentation de sa population, les gouvernements peuvent avoir recours à des pratiques commerciales peu compatibles avec ceux du libéralisme et de la globalisation.

Par sa nature même, l’agriculture utilise la majeure partie du territoire national et l’Etat a intérêt à contrôler l’occupation des terres agricoles et d’en restreindre l’usage pour des raisons de protection de l’environnement ou pour empêcher l’extension démesurée des zones bâties. Dans les régions densément peuplées, les terres agricoles sont convoitées par de nombreux utilisateurs potentiels non agricoles. Dans les régions peu peuplées, les agriculteurs peuvent représenter les garants du maintien des terres agricoles et du paysage diversifié nécessaire au reste de la population.

Divers mandats politiques m’offrent la possibilité d’élargir mon domaine d’action et d’offrir mes compétences techniques au soutien de l’agriculture et des paysans sur les plans politiques et sociaux d’une manière cohérente.

Je soutiens l’engagement fort de l’Etat envers l’agriculture et les paysans, et le principe de la souveraineté alimentaire pour chaque denrée alimentaire pour laquelle c’est raisonnablement possible. Les pratiques agricoles doivent respecter toutes les exigences de protection de l’environnement et, en retour, les paysans doivent être correctement rétribués pour les services qu’ils offrent dans le maintien du paysage et de la biodiversité. Les terres agricoles devraient être propriété de l’Etat qui les louent avec un bail de longue durée sous de strictes conditions écologiques. Des équipements collectifs pour l’exploitation des terres et pour la production agricole devraient être obligatoires pour obtenir un soutien financier de l’Etat.

 

Membre du Conseil communal d'Avenches (1994-2001, 2006-2008), et membre de la Commission des finances  (1994-2001),  présidente de la Commission des finances (1997-2001). Présidente du parti socialiste avenchois (1997-2001)

Voir aussi  http://www.ps-broyevully.ch/

Membre du comité directeur du parti socialiste vaudois (2006-2009)

Membre de la Commission agricole du parti socialiste suisse (depuis 2000). Présidente de la Commission agricole cantonale du parti socialiste vaudois (2004-2009).

Voir aussi http://www.sp-ps.ch/et http://www.ps-vd.ch/

 

Déléguée permanente des Business and Professional Women International (BPW) à la CNUCED à Genève (depuis 2004)

Voir aussi http://www.unctad.org/Templates/StartPage.asp?intItemID=2068&lang=1

Membre de la commission agricole des Business and Professional Women International (BPW) (depuis 2005)

VOTRE OPINION???